A LIRE AVANT TOUT ACHAT!



Quelques précautions avant de prendre votre décision.


D'abord, sachez qu'un mouton ne peux pas vivre seul, il a besoin d'autres animaux pour vivre avec, soit d'autres moutons, soit avec des chèvres, des ânes ou des chevaux. Tout seul il risque de déprimer!

Méfiez-vous des petits annonces des particuliers qui vous proposent des moutons du Cameroun à des prix dérisoires. Souvent il s'agit de petits mâles non-castrés et non-indentifié dont le propriétaire veut s'en débarrasser.

Chez nous, les jeunes mâles sont castrés dès leur plus jeune age. En effet, nous déconseillons aux propriétaires amateurs de prendre des béliers non-castrés avec des agnelles. Certains béliers chercheront à défendre leur femelles. Un bélier peut vous considérer comme un intrus et tenter de vous charger!
En aucun cas nous souhaitons vous vendre un animal de compagnie qui pourrait changer de comportement une fois adulte. *
  
Aussi, la plupart du temps les animaux proposés dans les petits annonces ne sont pas identifiés et l’élevage n'est pas reconnue officiellement. La consanguinité n'est pas rare non plus dans ces cas, ce qui peut avoir des conséquences sur la santé de l'animal.
On trouve même des annonces pour des moutons qui n'ont rien avoir avec le mouton du Cameroun. Renseignez-vous!
On vous propose un mouton multicolore? Êtes-vous certain qu'il s'agit d'un mouton du Cameroun pure race et pas d'un produit issue d'un croisement avec une autre race de moutons?

Chez nous vous aurez la garantie que votre animal provient d'un élevage inscrit et suivi sanitairement ( notamment pour la brucellose**) L’identification des animaux avec des boucles réglementaires est obligatoire. Lorsque l'animal part chez vous il aura son papier d'identification et sa fiche de circulation qui est également obligatoire. Avant son départ l'animal sera vermifugé et nous contrôlons les onglons. Si vous souhaitez nous vous montrons comment faire, c'est très simple.

Élever des moutons du Cameroun en respectant la réglementation et un suivi sanitaire correct  a un coût et ce coût se répercute sur le prix des animaux. Chez des éleveurs reconnues (très peu en France) vous trouverez des animaux de qualité et à un prix reflétant leur juste valeur!


* Si toutefois vous êtes convaincu que vous souhaitez faire reproduire vos agnelles, nous pouvons vous indiquer un élevage reconnue où vous pouvez vous procurer un bélier de qualité. Cela vous évitera des problèmes de consanguinité.

**Brucellose: Le risque pour l’homme

Le Manuel de sécurité biologique en laboratoire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) classe les Brucella (et particulièrement B. melitensis) dans le groupe de risque III.
La brucellose se transmet à l’homme, chez qui elle cause un syndrome fébrile aigu ( la fièvre ondulante) qui peut évoluer vers une forme plus chronique et également induire de sérieuses complications articulaires, cardiovasculaires ou neurologiques.

Comment l’homme se contamine ?
L’infection est souvent liée à une exposition professionnelle : les vétérinaires, les personnels d'abattoir et les éleveurs qui manipulent les animaux infectés et les avortons ou placentas sont les plus à risque. Dans ce cas, la transmission se fait particulièrement par les voies orale, conjonctivale ou respiratoire.
L’ingestion de produits laitiers (lait et des fromages frais non fermentés), surtout lorsqu'ils proviennent de chèvres infectées constitue, quant à elle, le risque majeur pour la population générale.